Florent Lattuga commence sa formation pianistique à Provins, et y obtient rapidement un Prix d’Excellence de la région Ile-de-France. Il intègre la classe d’Adam Wibrowski au Conservatoire Hector Berlioz de Paris, puis celle de Bernard Job au CRD de Blois, où il obtient un DEM à l’unanimité en 2008. Parallèlement, il étudie le piano jazz au CIM, dans la classe de Franck Woste et Bernard Desormières.

En 2010, il rentre dans la classe de Ricardo Castro à la Haute Ecole de Musique de Lausanne avec lequel il obtient un Bachelor of Music en 2012, puis un Master d’Interprétation pour lequel il reçoit la note maximale, et le prix du meilleur récital de Master. 

Enfin, il obtient en 2016 un Master d’Accompagnement, dans les classes de Béatrice Richoz, Todd Camburn et Marc Pantillon, pour lequel il obtient un prix pour l’excellence des résultats. 

Il se forme parallèlement en suivant les masterclasses de Leon Fleisher, Lee Kum-Sing, Willem Latchoumia, Gergely Boganyi, Dmitri Alexeev, mais aussi Helmut Deutch, Roger Vignoles et Martin Katz pour l’accompagnement et Valery Sokolov, Wen-Sinn Yang, Jörg Widmann pour la musique de chambre. Lauréat de la prestigieuse bourse du cercle Richard Wagner de Suisse Romande, il est invité au festival de Bayreuth durant l’été 2015.

 

Lauréat de plusieurs concours internationaux, il se produit en soliste à la Bibliothèque Polonaise de Paris, à la Basilique Ste-Clothilde de Paris, à Blois pour l’association de promotion de jeunes solistes « Gerbert d’Aurillac », au Casino d’Evian, mais aussi au Portugal (Porto, Cortes de Cima), à l’aula de l’université de Fribourg, ou au Brésil où il interprète la Fantaisie-Chorale de Beethoven avec l’orchestre Neojiba. En 2014, il assure la création suisse du Concerto pour piano et Chœur  no. 1 de Dimitri Tchesnokov. 

Il s’est également produit dans de nombreux festivals, notamment aux Folles Journées de Nantes, aux Schubertiades (organisées par la radio suisse Espace 2), Sérénades en Baronnies, Tounò, ou encore les Art’Scènes (Nantes), et a travaillé sous la baguette de chefs tels que Joshua Weilerstein, Daniel Reuss, William Blank, Jean-Marc Grob, ou Alain Goudart. 

En juin 2018, il se produit aux côtés de la mezzo-soprano Florentina Soare sur France Musique dans l’émission « Génération Jeunes interprètes ».

Musicien engagé, il participe activement à l’association humanitaire «Perspectives Musicales », pour laquelle il réalise en 2009 un enregistrement de la 8e sonate de S. Prokofiev, et de la 5e sonate de A.Scriabine. 

Eclectique, il forme le quartet de jazz « l’Ombre de ton chien » avec lequel il s’est produit régulièrement à Paris notamment au Sunset ou au Café Universel, et participe à l’édition 2010 du festival « les Lucarnes Azurées » en Slovénie, au cours duquel il joue pour la radio nationale.

Accompagnateur des soirées de cabaret parisiennes de l’association « Chansons de France », il coécrit un spectacle autour de Boris Vian «l’évadé Vian » qui se joue à Paris et en région Centre. 

 

Comme chef de chant, il collabore régulièrement lors de masterclasses avec des professeurs tels que Christine Schweitzer, Rachel Bercier, et Brigitte Balleys. 

Engagé régulièrement par la Haute école de musique de Lausanne, il coache les classes de Brigitte Balleys et Leontina Vaduva pendant l’année 2016-2017, Stephan Macleod en 2018,  et prépare les chanteurs pour l’atelier lyrique mis en scène par Thierry Pillon depuis 2016.

 

Récemment, il est choisi pour accompagner la masterclasse de Patrick Messina lors de la journée suisse de la clarinette, et la masterclasse de Luisa Castellani sur le Pierrot Lunaire d’A. Schoenberg.

De plus, il est le répétiteur du Chœur Arsis à Fribourg (Dir. Pierre-Fabien Roubaty) et du Chœur Pro Arte à Lausanne (Dir. Pascal Mayer).

Crédits photo : Léonie Cachelin
  • Facebook - Grey Circle